Une nouvelle fois, le XV de France s’est imposé lors de la phase de poules de la coupe du monde de rugby 2019 au Japon. Trois victoires en trois matches. De prime abord, les Français ont été efficaces et réalistes en s’imposant et en décrochant leur qualification pour les quarts de finale avant même le dernier match de cette première partie de la compétition. Cependant, dès que l’on s’éloigne du « papier », le tableau est beaucoup moins plaisant…

Les Tongiens à deux doigts d’un exploit

On a vraiment du mal à imaginer les joueurs français, si souvent habitués aux phases finales internationales, l’emporter de si peu devant des Tongiens traditionnellement jugés faibles, lesquels ont pu décrocher le point de bonus défensif et espérer jusqu’au dernier moment une possible victoire (comme contre l’Argentine au demeurant). Tout avait pourtant bien commencé, le tableau d’affichage ayant été à 17-0 ! Voici, en vidéo, les moments-clefs du match :

Les Français avaient déjà eu beaucoup de mal à dominer une Argentine sérieuse, il est vrai, en première journée. Approximations et déconcentrations avaient craindre le pire à plusieurs moments de la rencontre. Ensuite, les Bleus ont commencé à sérieusement inquiéter leurs spectateurs en battant laborieusement les États-Unis : le score final de 33 à 9, avec point de bonus offensif, ne fut consolidé que dans la toute dernière partie de l’affrontement. Hier, le défi opposé par les Tongiens laisse présager le pire pour le match du samedi 12 octobre 2019 contre le XV de la rose… et pour la suite de la compétition.

« Pitoyable » : le mot d’un ancien tricolore

Jean-Baptiste Lafond, jadis fier international, a résumé la situation en utilisant l’expression : « C’est pitoyable ». Difficile, en effet, de satisfaire de cette nouvelle victoire sur le fil (ou peu s’en faut) et de la qualification obtenue (surtout due à l’archi-domination de l’Angleterre sur le reste du groupe).

Côté Bleus, les fautes de main, erreurs défensives, approximations et en-avant ont été légion. Pensons à l’essai inscrit par les Tongiens après un ballon haut cafouillé, à la réception, par l’arrière Médard avant des plaquages totalement manqués… ! Les Français ont, au cours de ces seules 80 minutes, laissé quatorze ballons perdus à leurs adversaires. Tous les analystes prévoient ainsi une brillante victoire des Anglais samedi prochain…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *